Mémorables 3

– la nuit de l’encre et son alcool insaisissable – voir puis donner à voir les choses modifiées, la grâce des choses – les visages entrevus dans un train ; tout le voyage – l’ombre d’un hématome qui lui barrait l’œil et lentement coulait vers la joue (mais ses souvenirs encore vifs)

Mémorables 2

– Brassée de lilas bleus et blancs que rapportaient des presque gitans dont les noms tellement doux étaient Renard ou Loriot il se demandait s’ils existait aussi chez eux des noms de poissons ou d’arbres ou d’herbes aromatiques – Saucisson ou espèce de, « sabodet » que son père mangeait comme à la Croix-Rousse, avec des lentilles […]