dizains (1948-58)

En ce pays de choses demeurantes
avec la marche de la danse dans l’été
et les gestes qui peinent à naître, à l’aplomb des nuages : je vis
presque à l’intérieur du temps, des saisons…
(abrité dans l’été on pourrait n’être qu’un songe balloté
d’un endroit à l’autre par le vent)
Faut-il vraiment que sous le souvenir se dessine
le regret de l’absence, du passé ?
J’allais d’un jour à l’autre comme en pays de connaissance,
de ça, de là, mais pour seulement Te connaître.

IMG_8246

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :