à Robert Leininger [Paris 1952]

Je viens toujours dans une ville nouvelle. Je taille ma part dans le matin. Un banc, une fenêtre entrouverte, des draps ou une serviette qui pendent un balcon me font un miraculeux spectacle pour un instant. Une histoire pleine de couleurs, de rebondissements. Un parc où jouent des enfants, les lumières qui s’éteignent comme le […]

2013

Choses au départ le papier un brouillon, rien la lumière un coin de la pièce cette fleur l’écorce d’un bouleau la main qui prend un verre en tremblant un peu la pensée rien donc le soleil plutôt que de la lumière électrique pour lire (un brouillon, je croyais l’avoir perdu) tu parles ce que tu […]