gare de Limoges [à Paul Stammer 1951]

(…) parce que tu crois que ça me plait de parcourir la planète pour apporter des bracelets que des maniaques de l’heure vont acheter ? tu crois que ce travail d’épicier me convient ? boucles, goupilles et bracelets, cuirs, ardillons, coutures et surpiqures, et puis les accessoires, les bracelets métallisés, les choses pour dame, chaînes, […]

dans la ville [à R 1947]

(…) Peut être seras tu passée par le boulevard Semmer, puis peut être à droite dans une des petites rues où les marchands ferment leurs étals (c’est le soir je te préviens, du mauve s’installe partout) puis tu auras quitté le quartier des magasins – le centre est petit chez nous: et pourtant tu n’es […]

« Encre Ici Général Instin, avec ton terrrible corrtège de livrres » 3/3

Amélie Angot dit de lui qu’il est plutôt Plume que Sergent-Major. Le Général INSTIN est mort au combat sur la Rive Gauche; après avoir tiré ses dernières cartouches Parker™. Retranché rue Sébastien Bottin; il a hissé la feuille blanche pour demander la paix L’ennemi est le manque d’inspiration ✍ mais pour le Général l’absence d’ennemi […]

reflection # 11 (bienvenue à Nickel-City)

photo JORS tu jouerais à construire un monde genre dehors plus personne, une sorte de reflet de réalité qui clignote à 0,3 Hz, s’allume dans le soir comme les « Décorations-Pour-Les-Fêtes », avec des Berlines qui vroument, un vrai tableau et sur lequel les jours de Janvier  rallongent (alors que notre espérance de vie se réduit) dans […]