le feu [1943 Fierstadt]

              elle se souvenait alors de ces jours où il fallait allumer le feu, des feuilles de tilleul et de figuier emmagasinées dans la réserve de la souillarde, tassées, séchées et presque prêtes à partir en poudre, des larges brassées de feuilles de l’automne que Maurice conservait « pour la flamme », et c’est vrai que c’était […]