voyageurs

                 À l’entrée cette proue de navire, lancé sur la mer, haut sur la vague et les embruns joyeusement diffractés par le soleil de la gauche, astre aux larges rayons éclatés entre l’orange et le jaune. Le navire jeté à travers les détroits vastes comme des océans, croisant à la recherche de l’or de la […]

chez Claire S [Paris 1946]

 » (…) Tu vois ; j’écris par mouvements disait Madeleine, andante, piano, scherzo, tu vois ce que je veux dire ? une écriture musicale, comme, comme …  je dirais rythmée par les émotions, essayant de rester dans un timbre dans un registre, écrire en tristesse mineure, en joie calme, en détermination marquée. Oui Schubert: le […]

flaque [Paris 1958]

Je regarde par la fenêtre la flaque où s’arrondit l’écho des gouttes, cette circonstance me fait toujours penser au lac Baïkal, où je n’irai jamais mais dont j’ai appris qu’il représentait la plus grande masse d’eau douce au monde, qu’il faisait un peu plus de mille mètres de fond et que sa transparence est extrême. […]