cent mots [Marseille 1950]

Alors cette musique ! Ces soleils ! Et la couverture bleue de ce monde comme un casque qui me saphire: je m’en recouvre, m’y chauffe. Puis traversant la sage fenêtre je passe un oeil: fou ce que l’air est calme, c’est mardi et aller par les rues vers le fleuve m’assouplirait, ruinerait toute mélancolie. Va […]

citation (jacques lacarrière)

  de Jacques Lacarrière dans les formidables « Etats provisoires du poème »( CHEYNE) en 1999 – où il côtoie Chedid et Juliet – : ce poème inédit: « Mémoire Fourragère »: « Fétu d’abord dans la grossesse des vents. Puis les jeux d’une enfance herbagère. Je grandis à l’école des pailles et j’eus le premier Prix de fenaison. Après […]

passage [cent mots 1950]

Tu commences l’inventaire par là: ce ciel léger et rapide, seuil de partage au dessus des vivants qui occupent le monde. Un métro passe en giclant du tunnel, raye le matin : c’est une écharde de métal, alors tu inclines la tête pour saluer les souvenirs  condamnés à vivre dans la fraternité des nuages. L’espèce penses […]