mamelles et textualité

c’est vers 1946 que Frisch  commence à écrire ses poèmes selon des règles qu’il s’est fixé désormais, un texte court au centre d’une page, entouré d’ajouts en « mamelles » pour nourrir le texte; notes ou phrases nées de l’humeur du moment, de remarques, lectures, associations de mots ou d’images mentales. L’ensemble, daté  était laissé tel quel […]

art poétique [Paris 1938 ?]

Cette impression qu’il n’y a pas de « sujet littéraire » , mais qu’à partir de chaque détail rencontré – donc une part de hasard, l’attirance, l’inconscient sans doute, etc. – il y a la possibilité d’une observation, minutieuse, puis de variations presque infinies. Il faut que le texte enfle, foisonne, germe, ramifie, puis dans un second […]