vacances

chers lecteurs, l’année universitaire s’achève; l’équipe de ce blog se disperse, et puis il faut – comme disait JS – « tempérer le clavier », nous vous disons donc au revoir jusqu’à la rentrée. Lisez sagement, rêvez follement, vivez bien, promenez vous et cherchez le mot juste ! l’équipe

matin [Paris Hotel Buffon mars 1954 ]

Ce petit mot, ce bruit de lèvres qui s’entrouvrent comme une porte, cette ébauche du cri dans le son de ce mot quand on le lit. Ecrire donc mais lentement: avec peu d’adjectifs – trop qualificatifs, ils emprisonnent le lecteur -, peu ou pas d’adverbes – pas d’emphase -, hors métaphores convenues,  hors convenances, hors […]

Jardin [lac de Faucigny, été 1953]

Elle passe le premier rideau, puis un autre, et encore et entre dans l’allée entre des rangs d’arbres emplis de fruits où le parfum des pommes tombées à terre la trouble légèrement. Elle sent sur sa droite, cette lumière calme, mouillée de brume, qui l’étonne et la réjouit comme l’annonce prometteuse d’une journée. Elle marche […]

orage [carnet rouge 1943]

« … cette nuit vers trois heures énorme bourrasque de vent, parmi les arbres : le raffut d’une plage un jour de tempête, le monde brûlé au lance-flammes etc. , et sur la rue Vergeoise une averse de grêle qui s’accumulait dans le caniveau. Au matin, tout le charbon du ciel avait été balayé, et […]