lilas, le soir

étaient les vents étaient les gens leurs mains tendues étaient leurs yeux et cette ligne fragile du visage où s’accroche un sourire leur manière de se serrer les mains, les corps de s’approcher mes frères Ecrire sur un carnet de poche, j’aime bien le modèle « album japonais » de moleskine, avec sa petite bande élastique, un […]

résidence du poète

  la résidence du poète est partout où son corps repose – sur ce lopin de terre où il dit les mots – sur ce bout de jardin de Terre – il regarde seulement le monde – parce qu’il est dans le monde sans y être, il peut parler de ce qu’il voit. Le poète […]

gyrophare

. Notre voisin est parti cette nuit à l’hôpital Il a soixante dix huit ans Ce n’est pas énorme Quand on pense au temps que met un arbre A pousser Les derniers temps il tombait plusieurs fois Par jour Et nous savions tous Qu’une mauvaise chute le guettait Et nous devinons que c’est toujours la […]

partir

Si le poème est ouvert il peut être consommé sans limite de date °°° Poésie: la littérature de l’ïle déserte °°° Pas le désir Ou bien alors Plus loin que la chair: Se sentir du même sable °°° Ayant-droits du poème Les gens que je croise Les choses du parcours Tes mains qui ont l’usufruit […]