le ciel

… et s’il s’agissait moins de caresser une durée supplémentaire (l’éternité de pacotille de l’art) que de donner un sens à l’existence (une existence) en la dédiant à la recherche (ici mots, images mentales) dans un joyeux désordre … et puis en fin de conte et à tout bout de chant le silence

p1400686.1275373916.JPG

 

%d blogueurs aiment cette page :